Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue à Coronation Street

Coronation Street en 1960

Coronation Street en 1960

Qu’est-ce que Coronation Street ?

 

Coronation Street (souvent appelé Corrie) est un feuilleton britannique créé par Granada Television et diffusé sur ITV depuis le 9 décembre 1960. L’histoire est centrée sur les habitants d’une rue,  Coronation Street, à Weatherfield, non loin de de Manchester. Weatherfield est une ville fictive basée sur le centre-ville de Salford. Selon l’histoire, la rue a été construite en 1902 et nommée en l'honneur du couronnement du roi Edward VII.

 

Initialement diffusée deux fois par semaine, la série est maintenant diffusée en général six fois par semaine : En mars 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, seuls trois épisodes ont été diffusés chaque semaine, la production ayant été suspendue. 

 

Le programme a été conçu en 1960 par le scénariste Tony Warren de Granada Television à Manchester. La proposition initiale de Warren a été rejetée par le fondateur de la station, Sidney Bernstein, mais le producteur Harry Elton l'a persuadé de produire le programme pour 13 épisodes pilotes. Six mois après sa première diffusion, l'émission était devenue le programme le plus regardé de la télévision britannique, et constitue désormais une part importante de la culture britannique.

 

Coronation Street est réalisée par ITV Granada à MediaCityUK. Le 17 septembre 2010, il est devenu le plus ancien feuilleton télévisé au monde et a été inscrit au Guinness Book des records du monde. Le 23 septembre 2015, Coronation Street a été diffusé en direct pour marquer le soixantième anniversaire d'ITV. 

Coronation Street est connu pour sa représentation d'une communauté ouvrière terre à terre, combinée à un humour léger et à des personnages forts. La série compte actuellement en moyenne sept millions de téléspectateurs par épisode. La série a fêté son 10 000ème épisode le 7 février 2020

Le tout premier casting, en 1960

Le tout premier casting, en 1960

Florizel Street ou comment tout a commencé

 

En 1960, le scénariste de Granada Television et ancien enfant acteur Tony Warren a demandé désespérément au producteur Harry Elton de le décharger de ses fonctions de scénariste pour leur série d'adaptations des histoires d'aventure Biggles de W.E. Johns, une tâche qu'il détestait. Une partie de l'aversion de Warren pour la série était qu'il connaissait peu le monde dans lequel les livres se déroulaient et Elton lui a demandé ce qui, pour lui, constituait une bonne série. 

Warren a donné deux réponses : le showbusiness et le nord de l'Angleterre. Ce dernier intérêt provenait de souvenirs d'enfance du quartier de sa grand-mère dans le centre de Salford. Alors qu'il travaillait à la BBC Leeds en 1958, Warren avait soumis à ses patrons un script intitulé « Our Street », adapté de son script non réalisé de 1956 « Where No Birds Sing ». Le décor de ces deux films était une petite ruelle qu’on trouve au nord du pays, semblable à ceux dont il se souvenait. La BBC n'a pas répondu favorablement aux projets de Tony Warren, mais Elton a aimé l’idée et a donné à Warren un jour seulement pour trouver une idée qui "prendrait d'assaut la Grande-Bretagne".

 

Plutôt que de commencer à travailler sur un nouveau scénario, Warren a adapté « Our Street » pour Granada TV sous le titre « Florizel Street », qui se déroule dans une rue en terrasse de Manchester. Le scénario allait finalement devenir le premier épisode de Coronation Street. Pour accompagner le scénario, Warren a écrit un mémo pour le conseil d'administration de Grenade, expliquant la série :

 

« Un fascinant franc-maçon, un volume de règles non écrites. Ce sont les forces motrices de la vie dans une rue ouvrière du nord de l'Angleterre. Le but de Florizel Street est d'examiner une communauté de cette nature et, ce faisant, de divertir".

 

De Florizel à Coronation

 

Le 25 août, Granada TV a commandé, à contrecœur, une série de douze épisodes écrits par Warren, avec Stuart "Harry" Latham comme producteur, H.V. Kershaw comme scénariste et Elton comme producteur exécutif non crédité. Ils ont retenu l'option d'un treizième épisode final dans lequel Florizel Street serait rasée au bulldozer, pour résoudre la série en cas d'échec.

 

Florizel Street devait être diffusée dans les créneaux horaires de 19 heures du mercredi et du vendredi soir que « Biggles » occupait jusqu'au 12 octobre et qui a ensuite été rempli par deux nouvelles séries de huit épisodes, toujours tout droit sorties de Granada : « The Odd Man » le mercredi, et une adaptation du roman « Kipps » de H. G. Wells le vendredi, réalisée par Stuart Latham.

 

Avant d'être mis en production, le titre a été changé en "Coronation Street", après qu'Agnes la dame du thé ait remarqué que "Florizel" ressemblait à une marque de désinfectant (bien que Kershaw affirme que Cecil Bernstein, l'un des fondateurs de Granada, a ordonné le changement). Comme la rue principale aurait été construite au tournant du siècle, "Coronation" et "Jubilee" ont été retenus comme noms possibles, faisant référence respectivement au couronnement du roi Edward VII en 1902 et au jubilé de diamant de la reine Victoria en 1897. Le choix final a été fait par Latham, Elton et Kershaw lors d'une soirée arrosée d'alcool dans le bureau de Latham.

L'intérieur du Rovers Return

L'intérieur du Rovers Return

Préproduction

 

Tony Warren avait écrit l’histoire d’habitants modestes d’une rue pavée composée de sept maisons mitoyennes, avec un pub, le Rovers Return, à une extrémité et un magasin, le Corner Shop (initialement un magasin hors licence) à l'autre, fournissant aux résidents des lieux un moyen de rencontre et de bavardages. La plupart des personnages principaux étaient présents dans les premières versions des scénarios - les propriétaires des Rovers, Annie et Jack Walker, Frank et Ida Barlow, leur fils étudiant Kenneth (qui avait alors une soeur appelée Enid), la concierge du Mission Hall de Glad Tidings et furibonde Ena Sharples, le chauffeur de bus Harry Hewitt et sa fille Lucille (alors appelée Janice), la propriétaire du magasin Florrie Lindley et Tanner : Elsie et ses grands enfants Dennis et Linda. Albert Tatlock a été ajouté à la liste lorsqu'un cadre de Granada a demandé une personne d'un certain âge, avec du charme et de la dignité ».

 

La rue a commencé sa vie dans le Studio 2 des studios Granada de Quay Street à Manchester. Au cours de la première année du programme, elle a adhéré à un décret envoyé par les patrons de Granada de ne pas construire la rue elle-même en studio, sauf pour les plans extérieurs des maisons individuelles. Tony Warren et le scénographe Denis Parkin se sont donc rendus dans les ruelles de Salford, à la recherche d’une rue semblable à ce qu’ils prévoyaient. Ils ont trouvé Archie Street à Ordsall, qui a été filmée pour la séquence titre et le générique de fin d’épisode. Archie Street n'avait pas de pub et possédaient neuf maisons - deux de plus que Florizel Street - mais les différences étaient dissimulées par un travail de caméra minutieux.

 

La musique du thème de l'émission, un morceau au cornet à pistons, accompagné d'une fanfare, d’une clarinette et une contrebasse, rappelant la musique des fanfares du Nord, a été écrite par Eric Spear, qui a été payé 6 £ pour son utilisation. Ronnie Hunt a joué de la trompette sur l'enregistrement original du thème. Spear avait le choix entre le paiement d'une redevance pour chaque utilisation du thème à la télévision ou un paiement unique au moment de l'enregistrement, en optant pour ce dernier. Il a depuis eu le temps de regretter sa décision…

 

Postproduction

 

Casting et décos ont eu lieu en septembre et octobre. Coronation Street est passée devant les caméras pour la première fois entre 19h30 et 20h00 le vendredi 18 novembre, lorsque le premier des deux épisodes pilotes (appelés "essais" chez Granada) a été enregistré dans le Studio 2. Patricia Phoenix, Anne Cunningham, Frank Pemberton, William Roache, Betty Alberge et Christine Hargreaves avaient été choisis par le studio pour incarner respectivement Elsie Tanner, Linda Cheveski, Frank Barlow, Kenneth Barlow, Florrie Lindley et Christine Hardman. Les personnages de Dennis Tanner, Ida Barlow, Albert Tatlock et Ena Sharples sont apparus lors de la répétition, mais ont été remaniés par la suite. L'autre plan pilote combine des éléments de ce qui deviendra les épisodes 3 et 4, et met en scène les personnages de Minnie Caldwell et Martha Longhurst (bien qu'ils ne soient pas joués par Margot Bryant et Lynne Carol).

 

Le produit fini a été présenté au comité de programme hebdomadaire de Granada, qui comprenait les fondateurs de la chaîne, Sidney et Cecil Bernstein, le futur directeur général Denis Forman et d'autres personnes. Le comité a unanimement approuvé le programme, exprimant cependant des doutes quant à l'utilisation du dialecte local dans un drame diffusé en prime time, et à l'image négative du Nord pour le reste du pays. Comme aucune alternative ne serait prête à temps, il a été décidé que Coronation Street serait diffusée en direct le vendredi 9 décembre, mais Elton a reçu l'ordre de pallier ces défauts dès que possible.

 

La nouvelle du verdict du comité s'est rapidement répandue dans l'équipe de production, conduisant Harry Elton à accomplir un acte de bravoure destiné à prouver la viabilité de leur programme. Sur des moniteurs placés autour du bâtiment de Granada, une projection de la répétition a eu lieu à l'heure du déjeuner pour tout le personnel, qui a ensuite rempli des questionnaires donnant son avis sur ce qu'il avait vu. Bien que les éloges n'aient pas été unanimes, beaucoup ont répondu favorablement aux personnages et à leurs problèmes quotidiens. Ces réactions positives ont aidé les acteurs et l'équipe à se préparer à la transmission avec une confiance renouvelée.

 

Le nouveau casting a eu lieu avant le 5 décembre, date à laquelle les répétitions ont commencé pour la version diffusée de l'épisode 1. Jack Howarth, Margot Bryant, Lynne Carol, Noel Dyson et Philip Lowrie ont remplacé les acteurs des essais, en plus d'Alan Rothwell dans le rôle du nouveau David Barlow, Arthur Leslie dans celui de Jack Walker, et Ivan Beavis et Jennifer Moss dans celui de Harry Hewitt et de sa fille Lucille, âgée de onze ans, le plus jeune membre de la distribution. Bien que Warren ait préféré que les Lancastrians jouent n'importe quel personnage de Weatherfield, Daphne Oxenford, née à Londres, a été choisie pour jouer Esther Hayes, tandis qu'Ernst Walder et Doreen Keogh ont joué Ivan Cheveski et Concepta Riley, respectivement le mari de Linda et la barmaid des Rovers qui étaient les seuls personnages non britanniques. Arthur Lowe, qui joue le drapier et prêcheur laïc Leonard Swindley, est l'un des derniers acteurs de la distribution.

 

Le dernier rôle restant à jouer était celui d'Ena Sharples. Après le premier essai, l'actrice Nita Valerie a été jugée inapte et remplacée par Nan Marriott-Watson, qui a ensuite refusé le rôle. Comme les répétitions devaient commencer, Granada a ordonné que le personnage soit retiré du scénario. Tony Warren a alors suggéré Violet Carson pour le rôle. Carson a passé une audition et a été engagée, complétant ainsi la distribution.

Le Corner Shop

Le Corner Shop

Première diffusion

 

Le premier épisode a été diffusé en direct à 19 heures le vendredi 9 décembre dans toutes les régions d'ITV à l’exception de deux : Tyne Tees Television a diffusé un épisode de « Highway Patrol » tandis qu’ATV a proposé un épisode de « Wyatt Earp ». BBC avait mis en concurrence une édition de leur magazine du soir « Tonight ». À Manchester, l'épisode suivant de Coronation Street a été enregistré un quart d'heure après la fin du premier épisode en direct pour être diffusé le mercredi suivant. Ce schéma de diffusion bihebdomadaire s'est poursuivi jusqu'en mars 1961. L'aspect "en direct" de l'enregistrement signifiait que chaque scène était préparée à l'avance avec les caméras au centre afin qu'une scène puisse suivre la dernière sans retard. Les acteurs étaient en position pour démarrer leur scène.

 

Les 21 personnages ont été présentés dans l'épisode 5 et May Hardman est devenue le premier personnage à mourir dans l'épisode 7, qui était par ailleurs le dernier épisode de l'année 1960. Grâce à une forte audience, la durée du programme a été prolongée.

 

Réactions du public et de la presse

 

La série a fait l’objet d’un article d'une page dans le TV Times qui a principalement porté sur Tony Warren mais a décrit la rue comme située « à quatre miles aux alentours de Manchester » et « abritant les 20 personnes qui y vivent, dont la plupart ne voudraient pas changer leur environnement usé pour quelque chose de nouveau mais de moins humanisé ». (Il convient également de noter que le même article décrivait Ena Sharples comme une « gentille ex-barmaid » !)

 

Coronation Street a très vite conquis les téléspectateurs. L'utilisation de la langue et du dialecte du nord de l’Angleterre était rare dans les séries télévisées britanniques, mais bien que les téléspectateurs s'identifient aux personnages de « gens ordinaires », la presse ne s'est pas emparée de l'émission, l'accent mis sur les problèmes quotidiens de la classe ouvrière étant jugé inintéressant. Certains se sont plaints que les accents étaient difficiles à comprendre. Après la diffusion du deuxième épisode, Ken Irwin du Daily Mirror a déclaré :

 

« Le jeune scénariste Tony Warren affirme avoir passé quelques mois à rencontrer "les gens ordinaires" du Nord avant d'écrire le premier épisode de la série "Coronation Street" pour Granada. Franchement, je n'arrive pas à y croire. S'il l'a fait, il a certainement passé son temps avec les mauvaises personnes. Car il y a peu de réalité dans son nouveau feuilleton que, apparemment, nous devrons subir deux fois par semaine. L'émission est condamnée dès le début - avec sa triste mélodie et la sinistre scène d'une rangée de maisons mitoyennes et de cheminées fumantes ».

Cependant, Mary Crozier, dans The Guardian du 10 décembre, a déclaré que le programme...

 

…« promet d'introduire une vision de la vie du nord de l’Angleterre qui s'avérera probablement extrêmement populaire... "Coronation Street", avec tous ses clichés, a quelque chose de drôle et de direct... M. Warren a mis le doigt sur la phrase et l'accent, l'humour et la bizarrerie, et si on peut garder le mélange bien aiguisé et ne pas mettre trop de mélo, cela devrait bien fonctionner ».

 

Les premières audiences

 

Lors de son lancement, Coronation Street a été diffusé dans les régions suivantes d'ITV : Nord de l'Angleterre (Granada), Londres (Associated Rediffusion), Centre de l'Écosse (Scottish Television), Pays de Galles et Ouest de l'Angleterre (Television Wales and the West), Sud et Sud-Est de l'Angleterre (Southern Television), Irlande du Nord (Ulster Television) et Est de l'Angleterre (Anglia Television).

 

Le premier épisode a été regardé dans 3,501 millions de foyers / 7,7 millions de téléspectateurs. Les cotes d'écoute ont fluctué au cours des cinq épisodes suivants avant de bondir à 8,47 millions de téléspectateurs pour le septième et dernier épisode de l'année. La moyenne pour l'année a été de 7,65 millions de téléspectateurs.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article